lundi 20 octobre 2014

Nous sommes tous UN.

Une vidéo qui exprime bien ce qu'est l'Unité



Voici un livre que je suis en train de lire et qui permet de vivre l'état de conscience pure au quotidien:

Le mode de vie quantique de Frank J. KinslowCela fait des années que nous attendons la publication d’un livre qui soit capable de traduire le pouvoir de la conscience pure et de la paix intérieure en modalités pratiques, concrètes et à effets immédiats.

Au fil des pages, vous ferez l’apprentissage d’un processus à la fois simple et étonnamment efficace, accessible à tous, sans aucun prérequis ni compétence particulière.

Le mode de vie quantique vous invite à approfondir et à mettre en pratique le Quantum Entrainment® (QE), ce processus de guérison rapide unique en son genre, créé par le Dr Kinslow et accrédité par la science.

dimanche 19 octobre 2014

Qu’est ce que l’Ego Spirituel ?

Qu’est ce que l’Ego Spirituel ?

Selon la définition de Wikipédia « L’Ego est un substantif tiré du pronom personnel latin (moi/je). Il désigne généralement la représentation et la conscience que l’on a de soi-même. Il est tantôt considéré comme le fondement de la personnalité (notamment en psychologie) ou comme une entrave à notre développement personnel (notamment en spiritualité). »


Puis, on peut y lire, toujours dans la définition sur wikipédia, concernant l’égo dans la spiritualité :


narcissique« Pour un certain nombre de courants spirituels, l’ego est la représentation fausse qu’un individu se fait de lui-même. Cette représentation fait écran à la vraie nature de l’homme. Certains auteurs parlent de l’ego comme d’une fausse personnalité constituée de souvenirs et d’expériences. La confusion entre l’ego/ »fausse personnalité » et sa vraie nature produit une illusion qui prive ceux qui en sont prisonniers d’une vraie liberté et les enchaîne à des schémas de souffrance (égocentrisme, orgueil, vanité, amour-propre, « perception erronée du monde »).

Dans cette conception, une personne libérée de son ego connaît l’éveil spirituel. Les méthodes pour se libérer de l’emprise de l’ego sont diverses et chaque école spirituelle a plus ou moins la sienne.

Dans le champ de la spiritualité moderne et du transpersonnel, l’ego est souvent utilisé en distinction du Soi (le moi supérieur). En anglais : Self ou Higher-Self.

dimanche 5 octobre 2014

Le temps de la méditation est révolu.


C’est fini ! En tout cas pour tous les précurseurs de conscience, la méditation telle que nous la connaissions n’a plus lieu d’être pour nous.

Lorsque nous méditons, en général, nous nous retirons pour nous centrer ou pour nous connecter, pour élever notre niveau vibratoire, pour ouvrir notre conscience, pour recevoir des messages, des compréhensions ou des réponses. Et en fait, en faisant cela, nous séparons les choses. Nous séparons l’être humain de l’être divin, nous séparons notre vie de tous les jours de nos moments de connexion, nous séparons nos pensées et nos idées des messages que nous recevons en méditation. Bref, nous continuons d’incarner la dualité.

Il fut un temps où c’était nécessaire pour nous tous et ça l’est certainement encore pour la majorité d’entre nous (moi y compris), mais comprenons que nous sommes arrivés à un point où on nous demande d’unifier de plus en plus ce que nous sommes. Nous devons commencer à ressentir et à vivre notre connexion à tout moment et en tout lieu. Quoi que nous soyons en train de faire ou de dire, nous devons commencer à entrer dans une conscience qui nous permet de voir la lumière partout et en toute chose afin de parvenir à intégrer cette nouvelle réalité. Car c’est bien de ça qu’il s’agit, c’est de créer une nouvelle façon d’être et de vivre.

Nous sommes tout doucement amenés à transformer notre vision et à intégrer la méditation dans notre vie, à ancrer notre lumière sur la terre. Nous ne devons plus séparer la vie de la méditation, nous devons méditer de façon active, c’est ça notre nouvelle façon de vivre, c’est notre vie qui devient une méditation permanente !

Nous avons encore du chemin à faire pour parvenir à vivre de cette manière, mais cela est en train d’arriver que nous le voulions ou non. Les énergies actuelles nous emmène vers cela, donc si vous voyez que vous avez plus de mal à méditer ces temps-ci, je vous encourage à ne pas vous blâmer, mais à simplement comprendre que vous êtes dans une nouvelle étape d’apprentissage et que la vie vous pousse à développer cette capacité d’être en méditation, en connexion à chaque instant et non plus à certains moments dédiés à cela.
Publié le 14/07/1014 sur la Guérison intuitive.


Je rajoute. Plus nous sommes connectés, moins nous avons besoin de la méditation, mais tant que nous ne sommes pas connectés, nous en avons vraiment besoin. Ne pas être connecté, c'est un peu comme avoir un ordinateur sans Internet, mais dès que vous êtes connecté, relié à la source vous devenez vous-même source.

Quelques obstacles à l'ouverture de conscience



Je crois que la lumière se trouve à l’extérieur.

Nous cherchons notre lumière à l’extérieur alors qu’elle est à l’intérieur. La source ne peut être à l’extérieur de nous-mêmes.
Notre souffrance vient de ce que nous sommes coupés de notre source. En fait quand je parle de Source, cette source est un peu comme un récepteur-émetteur vibratoire. Je reçois et j’émets des vibrations en vertu de ce que je suis. Si je suis connecté sur la souffrance, je reçois et j’émets de la souffrance. Cela est évident quand on regarde les religions. En faisant de Jésus un être souffrant, la religion a créé des siècles de souffrance. Pourtant le message de Jésus est totalement l’inverse.

Je suis l’enseignement d’un groupe sans l’éprouver

Il y a des groupes qui ont une expérience spirituelle éprouvée, mais cela ne signifie pas que tout ce qu’ils disent est vrai. C’est simple, un groupe spirituel authentique est celui qui remet à chacun son propre pouvoir et qui sait aussi se remettre en cause. Le pouvoir n’est pas celui d’un maitre autoproclamé, souvent entouré de serviteurs, mais il vient de personnes en unité d’esprit et de cœur.

Je suis dans l’attente du changement

Comme nous sommes créateurs par notre pensée, si nous créons une pensée d’attente, nous sommes dans l’attente. Donc, il ne suffit pas d’attendre que le changement se fasse, mais il faut être acteur du changement. Qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce que mon être intérieur veut ?
Si je suis dans la souffrance et que j’attends un changement, je suis encore dans l’attente. Par contre si je fais ce qu’il faut pour m’harmoniser, changement de nourriture, méditation, penser et être positif.

J’utilise encore des béquilles spirituelles

Si j’utilise encore des béquilles spirituelles, je bloque le changement. J’ai l’impression que nous sommes un peu comme nageur débutant, nous n’osons pas encore enlever notre bouée. Et pourtant, nous savons nager.
Pourtant il existe certains appareils qui accroissent nos possibilités. Pourquoi ne pas les utiliser jusqu’à ce que nous puissions nous en passer?

Je suis attaché à

Spirituellement, je ne peux rien réaliser tant que je suis attaché. Attaché à l’enseignement de …, attaché à une religion, attaché à quelqu’un. Par rapport à une personne, il faut savoir aimer sans être attaché. Plus j’aime quelqu’un, plus je veux qu’il soit libre et libéré.

Je suis non conscient

Si je prends conscience que ce que je fais entraine une conséquence, il y a des choses que je ne ferais plus. Quand j’ai vu comment on traitait les animaux dans les abattoirs et aussi avant qu’ils soient abattus, j’ai fortement réduit ma consommation de viande. A chaque fois que je peux, je refuse le plastique ou l’emballage que l’on me donne. Si chacun le fait, ne serait-ce que pour un emballage, cela ferait des millions d’emballage en moins par jour. En devenant conscient, je fais plus attention à ce que je mange et donc je deviens moins malade, donc moins consommateur de médicaments chimiques.

Je ne mérite pas d’être heureux

Quel héritage négatif des religions occidentales et méditerranéennes, avec leur condamnation, leurs pénitences, leur besoin de soumettre l’autre. Je devrais plutôt dire que je suis créateur de bonheur pour moi-même et pour les autres.

Je me crois tout-puissant

J’ai entendu, il y a quelques jours à la radio quelqu’un dire « Quand il n’y aura plus d’insectes sur la terre, il n’y aura plus de vie » et il a ajouté « Quand il n’y aura plus d’hommes sur la terre, la terre revivra. » La Toute-Puissance de l’homme est destructrice et c’est tout l’écosystème qui en subit les conséquences. Qu’est-ce que je fais pour être en harmonie avec la terre, avec la vie, avec l’humanité ?

Je crois que je crois en Dieu alors que je ne sais même pas qui il est ?!

Je ne sais même pas s’il a une réalité. Je le prie et il ne me répond pas. Il y a des guerres et il laisse faire. J’ai une maladie grave. Qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu pour avoir ce problème ? Comme si un bon dieu pouvait envoyer des problèmes et des maladies. La véritable question à se poser est quel est ce dieu auquel je crois ? Et là, rien que le fait de poser la question va faire tomber beaucoup de barrières. J’aime beaucoup la réponse que donne Jésus : « Il vous est fait selon votre propre croyance ! » Chaque religion a créé un Dieu selon sa propre croyance. Jésus nous dit aussi qu’il n’est pas nécessaire de prier à tel ou tel endroit, mais de s’adresser à lui en esprit et vérité. Ce qui compte avant tout, c’est que tu sois vrai avec toi-même. Et quand nous méditons, est-il nécessaire de croire en une divinité ? Non car la méditation se suffit à elle-même pour élever notre conscience. Il suffit de voir les résultats amenés par différentes méditations dans les prisons de différents pays.

Vivre le changement spirituel c’est :

  • Mettre sa propre croyance à l’épreuve
  • Agir sur soi et non sur les autres
  • Être le changement tel que je voudrais qu’il soit.
  • Créer l’unité en soi et autour de soi.
  • Penser, parler et agir positivement
  • Prendre conscience que la terre, c’est ma maison et je ne suis pas seul à l’habiter.
  • Accepter d’être heureux
  • Mettre sa puissance au service de l’Amour désintéressé
  • Être conscient que tout acte que je réalise à une conséquence.
Pascal Cadart

jeudi 11 septembre 2014

Univers, vie extra terrestre, conscience, avenir de la planète...

"Contact In The Desert" par Laura Marie:


Rassurez-vous, Laura-Marie parle peu des extra-terrestres. C'est surtout ce qu'elle dit par ailleurs qui est intéressant.

Le monde invisible est, lui aussi, une illusion !

Le 10/09/2014
C'est moi qui surligne.

Nous savons que notre monde terrestre est une illusion. Nous savons que la séparation n’est, elle aussi, qu’une illusion de ce monde et qu’en vérité  tout est unité. Nous sommes conscients d’être enfermés dans une matrice qui finalement n’est rien d’autre qu’une forme de terrain de jeux où nous pouvons vivre l’expérience de  l’énergie de la source dans la matière et la dualité.

Pourtant, nous avons tendance à oublier que si notre monde est une illusion, les autres le sont aussi. Qu’il s’agisse du monde des anges, des guides, des êtres stellaires, peu importe comment nous les nommons ou desquels nous parlons, ils font tous parties d’une forme de matrice et n’échappent en rien à la règle de l’illusion.  Je ne nie pas leur existence de la même façon que je ne nie pas la nôtre, mais eux aussi ne sont finalement rien d’autre que cette même unité qui s’exprime à travers des formes et des expériences diverses.

lundi 8 septembre 2014

10 raisons d’être optimiste

10raisonsSelon le magazine Biba, l’optimisme, c’est plus qu’un regard sur le monde ou un style de vie : c’est un des piliers du bonheur.L’optimisme, c’est comme un super-pouvoir qu’on a tous en nous.
Il suffit de travailler un peu ce muscle, d’entraîner notre regard à voir les choses de façon positive et là, hop !
Notre vie devient tout d’un coup encore plus géniale.
Vous avez besoin de preuves, allez, c’est parti !
1/ Ça nous donne envie de nous lever le matin. Commencer la journée par « Youpiiii ! Encore une journée pleine d’opportunités ! », c’est quand même mieux que de grommeler à la place : « Grgngngngn… Laissez moi hiberner seule sans le noir pendant au moins 20 ans ».